L’administration régionale d’Estrémadure souhaite montrer l’exemple en matière d’économie d’énergie et d’efficacité énergétique dans ses bâtiments publics et dans son parc automobile. Le Conseil d’Estrémadure se fixe comme objectif d’ici à 2030 de réduire de 32% la consommation finale d’énergie et de 57% les émissions de dioxyde de carbone, en plus de satisfaire 29% de la consommation d’énergie dans ses bâtiments administratifs avec des énergies renouvelables. L’économie énergétique sera générée par l’amélioration des enveloppes, de la climatisation, de l’installation d’un éclairage à LED et de l’optimisation des installations, ainsi que par la surveillance et la gestion des consommations. 

15,5 millions d’économie par an

Ces actions représenteraient une économie d’énergie pour les caisses régionales de 15,5 millions chaque année, selon les données fournies par le directeur général de l’Arquitectura y Calidad de la Edificación (L’Architecture et la Qualité de la Construction), Afonso Gómez Goñi, lors du sommet sur le Climat COP25 qui s’est tenue à Madrid il y a quelques mois. 

Selon les estimations fournies par Alfonso Gómez Goñi, 229 millions seront mobilisés au cours des dix prochaines années pour la construction et la rénovation du parc bâti du Conseil répondant à des critères d’efficacité énergétique et il a souligné que tous les bâtiments publics de l’Administration régionale seront dotés de systèmes de gestion et de contrôle. Cette stratégie comprend également la formation de professionnels et une campagne de sensibilisation de 800 000 citoyens.

Le Conseil de la région d’Estrémadure a utilisé en 2018 un échantillon de 331 des 747 établissements publics de sa propriété, avec 2,6 millions de mètres carrés, pour élaborer une étude de sa situation énergétique. Ces bâtiments consomment chaque année 320 GWh dont 144 GWh provenant de la consommation d’électricité et 176 GWh des combustibles fossiles. Cette consommation contribue à une émission totale de 106 410 tonnes de dioxyde de carbone. 

Des solutions techniques efficaces

Cette stratégie renforcera les solutions techniques efficientes et intelligentes pour réduire la consommation finale d’énergie, donnera la priorité à l’utilisation de ressources renouvelables locales dans la production d’énergie et contribuera à la relance économique à travers le développement d’un nouveau modèle d’énergie circulaire. 

De la même manière, la transition vers un modèle intelligent et décentralisé dans lequel le consommateur est au centre du système énergétique sera encouragée. Des systèmes intelligents de gestion et de contrôle des bâtiments seront préconisés et mis en place afin d’optimiser la consommation d’énergie et, bien entendu, on misera sur la recherche, le développement technologique et l’innovation, alignées sur les domaines et les secteurs compétitifs de la région.

L’objectif général de cette stratégie du Conseil d’Estrémadure, nommé E4PAREX 2018-2030, est l’identification et la mise en valeur des actions dans les bâtiments de l’administration régionale pour promouvoir la transition vers une économie verte et circulaire basée sur l’utilisation des ressources locales. 

Aller à la barre d’outils